POLLUTION AUX PFAS - LE POINT SUR LA SITUATION À BRUXELLES

 

Vous êtres nombreux à vous inquiéter de l'étendue des informations révélées ces jours-ci dans la presse au sujet de ce qu'il est désormais coutume d'appeler la crise des PFAS. Voici quelques informations provenant de partenaires institutionnels pour faire un point de la situation à Bruxelles, de manière générale et pour ce qui concerne la distribution d'eau.

 

Liste de questions fréquemment posées (FAQ) au sujet des PFAS

 

C’est quoi les PFAS et où les trouve-t-on ?
 

Les PFAS sont des composés fabriqués par l’Homme et n’existent donc pas à l’état naturel. Ils sont environ 10.000 au total et sont utilisés pour leurs propriétés anti-adhésives, imperméables à l’eau et aux graisses et enfin résistants à de fortes chaleurs. Ces composés sont présents presque partout : textile, électronique, automobile, aéronautique, construction, mousse anti-incendie, et aussi dans les vêtements imperméabilisés, les sièges automobiles, les tapis et tissus d’ameublement, les dentifrices, les poêles anti-adhésives, les papiers antisalissures, les cosmétiques et bien d’autres.

C’est quoi le danger avec les PFAS ?
 

Les PFAS ne se dégradent jamais, ils sont dits ‘éternels’ et s’accumulent dans le corps humain ainsi que chez les animaux. 
PFAS sont des perturbateurs endocriniens. Ils perturbent le fonctionnement du foie et de la thyroïde, provoquent des cancers et engendrent des problème de fertilité.

Plusieurs cartes PFAS se trouvent sur Internet notamment celle publiée par le Journal le Monde ! Comme Bruxellois, quelle carte dois-je consulter ?

Pour avoir des informations sur la situation des PFAS en Région de Bruxelles Capitale, c’est la carte PFAS qui a été établie par Bruxelles Environnement qu’il faut consulter.

Comment savoir si mon terrain / mon potager est (susceptible d’être) pollué par des PFAS ?

Vous pouvez consulter la carte PFAS, établie par Bruxelles Environnement, en effectuant une recherche sur base de l’adresse d’un site. 

La carte indique les parcelles pour lesquelles un risque de présomption de pollution aux PFAS existe. Le risque est lié à une exploitation et/ou activité qui a été effectuée sur la parcelle et qui aurait pu engendrer des émissions de PFAS dans le sol ou dans l’eau.
 
Il s’agit de présomption de pollution et non de pollution avérée. Seule une investigation détaillée de l’historique du site et le cas échéant, des analyses de sol et/ou de l’eau souterraine pourront confirmer ou infirmer la présence d’une pollution aux PFAS.

Par ailleurs, la carte présente aussi les analyses de PFAS dont Bruxelles Environnement dispose déjà. Les points d’analyses sont représentés par des cercles (analyse de sol) ou des triangles (analyse de l’eau souterraine).

Mon terrain se trouve sur la carte PFAS, comment savoir s’il est réellement pollué aux PFAS ?
 

Si vous souhaitez confirmer ou infirmer la présence de PFAS sur votre parcelle, nous vous recommandons de faire réaliser une étude de sol par un expert en pollution du sol. La liste des experts est consultable sur le site de Bruxelles Environnement.

S’il y a une pollution, l’expert déterminera, en fonction de la localisation et de l’ampleur de la pollution, des restrictions d’usage qui devront être respectées - par exemple : ne pas cultiver de potager, ne pas pomper l’eau souterraine locale et ne pas l’utiliser pour un  quelconque  usage  que  ce  soit (arrosage, lavage, etc…).

Le sol de mon potager est susceptible d’être pollué aux PFAS car il se trouve sur (ou à proximité d'une parcelle de) la carte PFAS. Puis-je encore manger les fruits et légumes de mon potager ?
 
Si vous souhaitez confirmer ou infirmer la présence de PFAS sur votre parcelle, nous vous recommandons de faire analyser un échantillon de sol en suivant les étapes décrites dans le guide.

Dès que vous recevez votre rapport d’analyse, transmettez le au facilitateur sol de Bruxelles Environnement (02 775 75 75 ou soilfacilitator@environnement.brussels) pour vous aider à comprendre les résultats et vous communiquer les recommandations à suivre. 

En attendant nous vous recommandons de respecter les mesures préventives ci-dessous afin de limiter tout risque pour la santé :

  • Variez suffisamment votre alimentation, autant le type de produits alimentaires ainsi que leur provenance ;
  • Rincez toujours vos fruits et légumes à l'eau tiède ;
  • N’utiliser pas l'eau souterraine (eau de puits) pour arroser votre potager, veuillez utiliser l'eau de pluie ou l'eau du robinet.

Mon terrain est pollué ou susceptible d’être pollué aux PFAS, puis-je boire l’eau de robinet ?
 
97% de l’eau de robinet consommée à Bruxelles est produite en Wallonie, seuls 3% de l’eau de robinet est produite au bois de la Cambre et en forêt de Soignes. Depuis début 2023, la qualité de l’eau du robinet est vérifiée mensuellement par Vivaqua. À Bruxelles, la norme européenne pour l'eau potable (=100ng/l) n'a été dépassée nulle part, partout la concentration est même en-dessous de 40 ng/l. Tous les résultats d’analyses mensuelles sont accessibles pour tout le monde sur le site de Vivaqua. 

Pour plus d’information, veuillez-vous informer auprès de Vivaqua.

J’habite près d’un site pollué ou présumé pollué aux PFAS. Que dois-je faire ? Est-ce que j’en suis informé(e) ?
 
Les résultats des PFAS sont repris sur la carte PFAS et sont donc toujours consultables pour tout le monde. Cette carte est instantanément mise à jour dès que Bruxelles Environnement reçoit des analyses de PFAS de la part des experts. 

Vous ne devez rien faire mais si vous souhaitez confirmer ou infirmer la présence de PFAS sur votre parcelle, nous vous recommandons de faire analyser un échantillon de sol en suivant les étapes décrites dans le guide.

Dès que vous recevez votre rapport d’analyse, transmettez le au facilitateur sol de Bruxelles Environnement (02 775 75 75 ou soilfacilitator@environnement.brussels) pour vous aider à comprendre les résultats et vous communiquer les recommandations à suivre. 

J’ai prévu de refaire mon jardin et d’y amener de nouvelles terres, à quoi dois-je faire attention ?

Vous pouvez demander à l’entrepreneur qui vous amène les nouvelles terres un certificat d’analyse sur les métaux lourds, les hydrocarbures et les PFAS et vous pouvez vous faire aider par le facilitateur sol de Bruxelles Environnement (02 775 75 75 ou soilfacilitator@environnement.brussels).

Source : Bruxelles Environnement

 

Qualité de l'eau à Bruxelles - Où en est-on avec les PFAS ?

Adoptée en décembre 2020, la nouvelle Directive européenne Eau Potable évoque pour la première fois une future norme concernant les PFAS. Cette norme européenne fixe la valeur maximale de concentration des PFAS à 100 nanogrammes par litre.

Suite à l’adoption de cette nouvelle Directive, et sans attendre sa transposition dans la réglementation bruxelloise (toujours en cours), Vivaquaa immédiatement pris action pour lancer des campagnes de monitoring et d’analyse afin vérifier la présence des PFAS dans l’eau ainsi que des actions d’optimisation de sa production d’eau potable

Les analyses d’eau dans les réseaux de la Région de Bruxelles-Capitale, donc au robinet du consommateur bruxellois, montrent des résultats sensiblement inférieurs à la future norme.

Par ailleurs, Vivaqua publie, tous les mois, ces résultats d’analyse sur son site internet. Si vous souhaitez connaître les résultats d’analyse de l’eau qui est fournie à votre domicile, par exemple, vous pouvez les consulter sur leur site.

Pour en savoir plus sur la qualité de l’eau chez vous 

  • Sélectionnez votre commune
  • Tapez votre adresse
  • Choisissez la période pour laquelle vous voulez consulter les données

Résultat : un encadré bleu vous indique la teneur en calcaire à votre domicile.

Pour consulter le rapport détaillé d’analyse, cliquez ensuite sur ‘Version PDF’.

Le résultat concernant les PFAS, par exemple, se trouve en bas de la page 3 du rapport.

Principe de précaution : une recommandation de l’ONE et de Kind en Gezin, indépendamment des préoccupations actuelles, prévoit de ne pas donner d’eau du robinet à des bébés de moins de 9 mois, ce qui est respecté en crèche.

  Twitter share button Facebook share button  
 
Environnement
Place Henri Vanhuffel, 6
1081 Koekelberg
icon téléphone   02 600 15 84
icon téléphone   02 600 15 01
icon email